Castelnau la pommeraie, le blog

Un blog, un gîte, des pommes

 

BONJOUR, 3 mars, 2008

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 18:41

Bienvenue sur le blog de Babel.

Le fruit de la terre, c’est le nouveau thème de ce blog.

La Pommeraie, petite entreprise familiale, située au pied de la tour du village, entourée par un méandre du Tarn, propose à la vente directe des produits du terroir, ses fruits récoltés à maturité, pommes, poires, coings, cerises, fraises…. Jus de pomme, confitures et vinaigre de pomme, poire, ou prune.

Depuis l’année 2005, elle a entrepris une restructuration pour développer l’accueil à la ferme, elle est labélisée Bienvenue à la ferme.

Sans perdre de temps, elle s’est lancée dans la fabrication de jus de pomme que vous trouverez dans les rayons de notre magasin de vente à la ferme, ainsi que des confitures maison sans aucun additif.

Retrouvez Babel sur FACEBOOK 

http://rolandmunich.unblog.fr     l’autre blog de Babel

Le site :

afin de découvrir des saveurs oubliées.

Vous pouvez voter pour ce blog à l’adresse suivante :http://babelebleu.boosterblog.com 

 http://enversetcontretout.unblog.fr


 

 

D’UNE NUIT BLANCHE D’AUTOMNE A UNE AURORE POURPRE D’AUTAN 18 décembre, 2014

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 21:01

 

 

  • Discipline : autobiographie
  • Parution : 18-12-2014
  • Auteur : Roland Munich
  • ISBN: 978-2-312-03015-9
  • Format : 150×230 mm
  • Nombre de pages : 152
  • Série / Collection : Les Editions du Net

 

D’une nuit blanche d’automne à une aurore pourpre d’autan
ROLAND MUNICH

RÉSUMÉ

De l’odeur du jasmin et de la passiflore du bled de notre jeunesse, nous passons à l’odeur de la pomme mélangée à l’herbe fraîchement coupée de la verte prairie de notre seconde vie. De salam labesse à qu’es aquo, il en aura fallu du temps pour nous désimprégner de l’un pour nous imprégner de l’autre ! Une succession de rejets avant l’adaptation définitive de notre nouvelle culture nous obligeant à fixer nos drageons racinaires ici, après la perte des êtres chers qui ont souffert pour nous laisser l’empreinte de leur passage. Les souvenirs lointains de notre enfance perdent la couleur qui animait nos parents et grands-parents. J’ai souvent entendu dire lors de la perte d’un ancien rapatrié, « c’est la Tunisie qui s’en va avec elle ou lui ». Je dois à mon tour et plus que tout autre, affermir mes racines pour fortifier l’arbre qui porte mes fruits. Le thé à la menthe et les dattes, sont définitivement occultés par les yaourts liquides et les boissons énergétiques… Quoique !

AUTEUR

Poète rural, né en 1950 Auteur de plus de 300 poèmes qui s’inscrivent dans la couleur du temps avec pour seule intention la photographie d’événements pris sur le vif.

 

 

D'UNE NUIT BLANCHE D'AUTOMNE A UNE AURORE POURPRE D'AUTAN drune-nuit-blanche-drautomne-a-une-aurore--pourpre-drautan-munich-roland

 

 

LA POMMERAIE 2015 11 janvier, 2013

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 1:52

En cette période de festivité la Pommeraie vient vous présenter ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

La pommeraie 2015 entre dans une phase de clôture de son activité.

Après 22 ans de service, elle baisse le rideau. Non sans pincement au cœur car pendant tout ce temps elle a tissé avec ses clients, ses amis des liens qui ne tomberont pas dans l’oubli. Tout a une fin et aujourd’hui c’est l’heure du repli de la méditation et de la réflexion de ses dirigeants

A bientôt de vous revoir.

 

 

 

LE TEMPS PASSE 10 septembre, 2012

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 22:44

Déjà la cueillette et je n’ai pas vu passer cette année 2012, il est vrai que beaucoup d’informations nous sont parvenues ces trois derniers trimestres mais il faut bien se rendre à l’évidence, j’ai un peu négligé ce blog car mes occupations étaient ailleurs. Il ne faut pas oublier que je suis à la retraite mais j’ai toujours un oeil sur l’exploitation familiale.

Si la récolte est moindre à cause du climat elle est assez abondante pour l’année. En effet la cueillette a commencé et l’on peut cueillir la variété golden dés aujourd’hui.

Il faut saisir l’information lorsqu’elle passe car dans quinze jours les retardataires ne trouverons plus cette pomme même si à cette date là, d’autres variétés prendront le relais. La cueillette va durer certainement jusqu’à l’approche de Toussaint.

Quel délice une pomme cueillie et dégusté sur le champs.

 

 

BOUGE, BOUGE, MAIS BOUGE ! 12 décembre, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 19:11

Du 6 décembre au 21, la Pommeraie avec la participation du Boudoir des Anges de Castelnau, Sarah et Virginie ont préparé un petit coin bien sympathique où vous pouvez trouver plein d’idées cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

Le samedi, Jean-Pierre de Castelnau qui confectionne et fabrique des objets en bois vient exposer et apporter une animation supplémentaire à l’exposition.

Cette petite manifestation qui devait durer l’espace d’un jour, a été reconduite jusqu’au 21.

Sarah, virginie et Jean-Pierre seront heureux de vous recevoir les après-midi de 13h30 à 18h30, sauf le dimanche.

 

 

MARCHé ANNUEL 22 septembre, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 23:34

La Pommeraie organise son marché annuel le 25 septembre.

Nombreux exposants, repas à midi, assiettes entrée, plat, dessert ou fromage, chaque assiette coûte 3,00 €.

le tout, produits du terroir.

Ce jour, la cueillette de pommes continue, les jours suivants aussi, jusqu’au début novembre, pour le prix de 0,50€ le Kg sur l’arbre.

La maturité étant plus précoce cette année, nous cueillons déja la braeburn.

 

 

JUSQU’AU 31 OCTOBRE, CUEILLETTE DE POMMES 28 août, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 0:59

Le verger ouvre ses portes pour la cueillette de pommes, de la gala à la fuji, en passant par une dizaine de variétés, sept jours sur sept de 10 h à 17 h et de 10 h à 18 h30 pour la vente sur place.

Armez-vous de paniers, cageots ou sacs et venez passer quelques heures dans les allées du verger.

JUS DE POMME frais vendu sur place.

 

 

ABRICOTS, PÊCHES, PRUNES 30 juin, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 0:04

C’est  la saison, une nouvelle saison qui démarre, l’élan donné par la cerise et l’asperge, laisse deviner une abondance de fruit d’été. La fraîcheur de la nuit et le soleil assidu du printemps ont bien coloré les fruits. Le goût est comme on aime le retrouver, un petit détour, rien que pour goûter, n’est pas un superflu !

N’oubliez pas, un fruit de saison se mange à la saison !

Et pour renseigner votre curiosité, la pêche est à 2,60 € le kg, l’abricot à 2.60 € le kg, la prune à 1,80 € le kg et à 1,00 à cueillir sur l’arbre.

 

 

LA CERISE, CA VOUS DONNE LA PÊCHE ! 7 juin, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 23:21

Dans cette période tourmentée, tant sur le plan de l’actualité (crise, FMI, Grèce, révolution, centrale atomique, volcan…) que sur celui des affaires (DSK, Tron, le concombre, Ferry et j’en passe…) nous continuons à nous accrocher pour mener à bien notre travail. 

Si l’on s’en réfère au nombre croissant de personnes qui viennent nous voir en espérant trouver des produits sains à partager avec leur famille, nous nous apercevons que la confiance est loin d’être établie et que le mal causé par les médias et toute autre information est bien supérieur aux inventions des uns et des autres, qui jouent les apprentis sorciers avec la nature.

Bien sûr la transparence est une bonne chose, mais de là à faire du bio coûte que coûte et pour faire bien, pour être dans l’air du temps avec des excréments, sans contrôler la dangerosité de cette façon culturale, sans pour autant être de mauvaise foi, peut causer une affaire comme celle du concombre et engendrer quelques pertes humaines.

Le métier est compliqué et nous voyons de plus en plus de jardiniers s’installer en agriculture et plus particulièrement en agriculture biologique qui, sur un lopin de terre vont cultiver et commercialiser des légumes et des petits fruits. Très vite, ils s’aperçoivent que l’affaire n’est pas viable et ils vont se mettre à multiplier leurs activités, peut-être même dans des domaines qui ne sont plus agricoles, laissant le jardin comme activité secondaire, tout en clamant haut et fort que le bio est incontournable et que leur mort programmée n’est due qu’ à la grande surface qui vend des légumes étrangers.

Le raisonnement simpliste n’est pas si limpide et heureusement qu’encore tous les producteurs du monde ne sont pas tous pourris car nous serions déjà tous morts.

Il faut aussi reconnaître que la France est le pays le mieux organisé et il faut savoir qu’à travers les chambres d’agriculture les agriculteurs reçoivent des informations, des bulletins techniques et suivent des stages tout au long de leur vie.

Pour en revenir à notre exploitation, nous vendons en ce moment les dernières variétés de cerises (grosse noire et bi-colore) encore pour une quinzaine de jours et que la pêche vient doucement la remplacer.

 

 

L’ASPERGE ! LES ASPERGES ! 2 avril, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 17:38

Pour les initiés, l’asperge a commencé à pointer, l’heure de la grosse pub n’est pas encore à l’ordre du jour, seuls les clients habituels viennent se ravitailler.

Côte d’amour maximum, notée 18/20 pour son goût par les premiers acheteurs.

Venez vous ravitailler de préférence en début d’après-midi ou réservez par téléphone.

 

 

 

ECOLOGIE OU ECOLOGIE ? 28 mars, 2011

Classé dans : Non classé — 81150castelnaulatourpointdevue @ 16:51

Nous pouvons débattre longtemps de ce sujet mais le fait d’avoir par exemple déposé le mot « bio » implique déjà la confusion. D’autres mots aussi comme « le poulet fermier » qui génèrent le doute lorsque l’on mange un poulet fermier comparé à un poulet élevé dans nos fermes, les yeux fermés nous en faisons la différence.

De même que je préfère manger mes pommes qui sont dans mon verger, plutôt que des pommes bios qui sont importées d’Amérique latine.

Bien sûr il faut soulever les problèmes, il faut poser les bonnes questions mais il faut aussi écouter les réponses et ensuite faire ses choix sans condamner tout ce qui ne rentre pas dans le cadre aujourd’hui mais qui sera demain dans ce qui se fait de mieux.

Que de progrés ont été faits en France mais on empêchera jamais quelques « tricheurs » de s’approvisionner à l’étranger, alors que les lois les y autorisent du fait de la libre circulation des individus à l’intérieur de l’Europe.

Dans quelques années, les obligations seront les mêmes pour tous, les contraintes décidées par l’Europe rapprocheront tous les pays et une fraise produite ici ou là sera de qualité égale et son prix sera en rapport du coût de production ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, encore que, lorsque l’agriculteur a la possibilité de vendre en direct ses produits, il peut se permettre des prix corrects.

Les producteurs qui passent par des intermédiaires pour vendre leur production, se voient offrir un prix souvent inférieur au coût de production et le prix en magasin n’est pas en rapport compte tenu des marges qui sont quelquefois sans commune mesure avec le primeur du coin qui se contente de 20 ou 30%, alors que d’autres, plus importants, mieux organisés, ayants plusieurs intermédiaires peuvent appliquer des marges de 150 à 200%.

C’est un peu comme dans une entreprise, il y a des personnes qui gagnent aujourd’hui 400€ (mi temps de 32 ou 35 heures) qui doivent vivre avec cela, alors qu’à côté, d’autres salariés gagnent quatre, six ou dix fois le salaire minimum.

De telles injustices ne sont pas réparables car personne n’ose soulever ces problèmes qui dérangent ceux qui sont installés dans leur confort mais je remarque depuis pas mal de temps que le taux de précarité gagne des couches sociales de plus en plus élevées.

Chaque économie réalisée est un gain sur le pouvoir d’achat.

 

123456
 
 

choisirlabonnedirection |
Conseil Economique, Social ... |
MAGREB CONSEIL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CHATEAUROUX IMMOBILIER 36
| COLLOQUE :"Comment être une...
| Alternative Urbaine